This post is also available in: العربية English

La Présidente de l’Association Internationale des Editeurs (IPA), Bodour Al Qasimi, a encouragé les éditeurs de Côte d’Ivoire à remodeler leurs activités en accord avec la volonté de l’IPA de reconstruire l’édition en un secteur plus résilient et plus durable.

Mme Al Qasimi était à Abidjan pour rencontrer les membres de l’Association des Editeurs de Côte d’Ivoire (ASSEDI, Ivory Coast Publishers Association) et échanger sur les défis actuels et comment les éditeurs de livres peuvent s’adapter aux nouvelles dynamiques du secteur.

Les éditeurs ont expliqué à la Présidente de l’IPA comment le Covid-19 avait mis leur secteur à genoux, faisant chuter les ventes de livres à cause des mesures strictes pour endiguer le virus, telles que la fermeture des écoles et les annulations de salons du livre.

Repenser les modèles commerciaux sera indispensable pour la survie du secteur du livre en Afrique, où une quasi-totale dépendance à la production de manuels scolaires le rend vulnérable. Par ailleurs, plus de gouvernements africains entrent dans l’arène de l’édition pédagogique, et l’enseignement à distance est rapidement en train de devenir la norme.

S’adressant aux officiels de l’ASSEDI et aux éditeurs locaux, la Présidente de l’IPA a déclaré : « les solutions durables aux défis de l’édition en Afrique, de l’alphabétisation, et de l’accessibilité du livre nécessiteront une appropriation africaine, une innovation africaine, et une énergie africaine. Si les temps sont particulièrement durs pour les éditeurs, il y a aussi là une opportunité pour penser grand et pour concevoir de nouveaux modèles économiques et de nouvelles stratégies, avec un accent sur l’international, en même temps que sur les marchés nationaux. »

A Abidjan, Mme Al Qasimi a aussi rencontré Albert Nsengiyumva, Secrétaire Exécutif de l’Association pour le Développement de l’Education en Afrique (ADEA), afin d’explorer les possibilités de collaboration IPA-ADEA pour soutenir une éducation de qualité et inclusive à travers l’Afrique.

La Côte d’Ivoire était la troisième étape de la tournée de Mme Al Qasimi, après les visites en Egypte et au Kenya. A chaque escale, la Présidente de l’IPA a recueilli des informations de première ligne sur le marché auprès des associations nationales des éditeurs, et a écouté leurs craintes face à la grande incertitude socio-économique.

Mme Al Qasimi a aussi présenté la vision de l’IPA pour 2021, qui consiste à développer des stratégies efficaces, basées sur la recherche, pour régénérer l’édition mondiale en tant que secteur résilient et orienté vers l’avenir. Cela impliquera de concevoir des écosystèmes commerciaux robustes au sein desquels des éditeurs prospères peuvent intensifier leur contribution essentielle à l’éducation, le développement social et les économies de la connaissance.

La Présidente de l’IPA a aussi été reçue par Kandia Camara, Ministre de l’Education Nationale, de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle. Elles se sont mises d’accord sur la façon dont les éditeurs académiques en Côte d’Ivoire doivent basculer vers la production de didacticiels numériques pour améliorer leurs perspectives de croissance.